samedi 30 juillet 2011

Maurice Genevoix

J'aime cette citation, incipit de "La Mort de Près" de Maurice Genevoix :
Tout homme est solidaire. Il est ainsi comptable de ce qu'il est en mesure de transmettre. Et il l'est dans la mesure même de ce qu'il a personnellement reçu.
C'est la version laïque, celle qui ressort de la tranchée de Calonne, aux Eparges, de la parabole des Talents, conciliante chez Mathieu (Cha 25), plus rugueuse chez Luc (Cha 19).
C'est un des fondamentaux d'un honnête homme sur la terre : Nous devrons rendre des comptes pour les talents qui nous ont été confiés, et comment nous les aurons faits fructifier.
De plus cela évoque en moi le souvenir d'un de mes professeurs de Français, qui nous menaçait toujours quand nous ne travaillions pas assez à son goût, citant la parabole même si je ne le savais pas à l'époque, de nous rejeter "dans les ténèbres de dehors, là où il ya a des pleurs et des grincements de dents" (Mathieu 25-30).